Argentine,         deuxieme partie   septembre 2017

 
 
 
 
 

URUGUAY - ARGENTINE, du9  au 17 septembre 2017


Nous avons retrouvé notre camion, un petit
coup de nettoyage et une journée de remise en forme au garage IVECO (freins,
joint boite de transfert et contacteurs) et nous voilà prêts à continuer notre
voyage.

Notre camion étant trop haut pour entrer dans
le ferry qui en un peu plus d'une heure rejoint BUENOS AIRES nous devons faire
un détour de quelques 500 kilomètres par la route, il n'y a pas d'autres
solutions, alors on y va... un arrêt à Colonia pour faire quelques photos qui
nous avaient manquées lors de notre précédent voyage.

Passage sans problème de la frontière
URUGUAY-ARGENTNE, douaniers très aimables.




colonia de sacramento

voici le lien pour voir les photos du même sujet



C'est à TIGRE, pas très loin de BUENOS AIRES,
que nous passerons notre première nuit en Argentine, nous avions choisi d'aller
au camping L'HIRONDELLE, nous avons été enchantés par cet endroit un peu hors
du temps et par la gentillesse de Béatriz et Angel qui, malgré que le camping
soit fermé nous ont ouvert les portes.

Le lendemain toujoursà TIGRE c'est un tour de
deux heures en catamaran qui nous fait pénétrer dans le labyrinthe des canaux,engendrés par la rencontre du Rio Parana et du Rio de la
Plata,qui abritent de charmantes cabanes ou de luxueuses villas aux pelouses
parsemées de camélias dont c'est la pleine saison, magnifiques endroits
accessibles seulement en bateau.

Nous allons maintenant rouler quelques jours,
direction la Patagonie.



tigre

voici le lien pour voir les photos du même sujet

https://photos.app.goo.gl/D3JmONOV6uNqF4Qo1



ARGENTINE du 18 au 27septembre 2017


Ce soir arrêt à Balnerio del Condor où niche
dans la falaise une colonie d'environ 35 000 perroquets (LORO
BARRANQUERO), ces oiseaux qui forment un couple pour la vie reviennent chaque
année dans le même nid qui se trouve dans une anfractuosité de la falaise,  nous sommes accueillis par des piaillements
qui se font de plus en plus insistants au fur et à mesure de notre approche,
impressionnant. A la tombée de la nuit, spectacle extraordinaire que cet envol
de milliers de perroquets.





el condor

voici le lien pour voir les photos du même sujet

https://photos.app.goo.gl/XPXOKTNIb7sya3gj2




La piste qui longe la mer sur la falaise nous
réserve quelques belles surprises : une colonie de lions de mer à PUNTA
BERMEJA, puis  plus loin notre repas de
midi est salué par 2 baleines Franches Australes, nous avons de la chance.





Direction la Péninsule VALDES où nous allons
passer quelques jours en compagnie de Emy et Fred, des amis belges, à peine sur
la piste arrêt au bord de la plage pour assister à un festival de baleinesqui
sautent, nagent sur le dos, disparaissent et réapparaissent un peu plus loin
dans un souffle de vapeur, les nageoires claquent dans l'eau, parfois une queue
apparait au milieu des vagues ou bien un cri guttural nous surprend, spectacle  dont nous ne nous lassons pas, d'autant que
tout cela se passe à 15 ou 20 mètres devant nous. Les baleines sont
accompagnées de leur baleineau et se dirigent vers l'Antarctique.



 La baleine Franche du Sud, une des plus grosses que l'on puisse voir, le mâle
mesure 12 m et la femelle 15 m, leur poids se situe vers les 25 tonnes, le
baleineau quant à lui mesure 6 mètres et pèse environ 2 tonnes, il reste avec
sa mère entre 1 et 2 ans.



voici le lien pour voir les photos du même sujet

https://photos.app.goo.gl/Ggy0PAGijPjgD5ek2

et un deuxieme lien

https://photos.app.goo.gl/ygRAKKt36lsiDWZ92



Allez en route, d'autres surprises nousattendent, une colonie d'éléphants de mer où d'énormes mâles s'affrontent  en se redressant et en se cognant lourdement,un des protagonistes retourne à la mer et l'autre en vainqueur se pavane dansson harem, le combat ne dure pas longtemps mais c'est spectaculaire.



Petite pause sympathique près d'une colonie deManchots de Magelan, ces petits oiseaux de mer qui mesurent à peu près 55 cmpour un poids d'environ 5 kg, nichent dans une sorte de terrier qui leur permetde protéger leurs  œufs des prédateursque sont les cormorans et les mouettes.. Ils vivent en couple, peuvent vivrejusqu'à 25 ans.




Un chemin de terre nous emmène jusqu'à laSalina Chica avec ses couleurs extraordinaires de rose, de bleu qui nous ontattiré depuis la piste, de plus près on peut laisser libre cours à nosimaginations en découvrant les formes étranges créées par les cristaux de sel.



valdes

voici le lien pour voir les photos du même sujet

https://photos.app.goo.gl/H0XO9LuZT2IQOH3q1





Argentine du 27 septembre au 29 septembre2017


Petit détour à PUNTA NINFAS pour rendre visite
à une colonie d'éléphants de mer qui habitent en bas de la falaise, il faut
pour cela emprunter une échelle de corde et descendre par un sentier escarpé,
la vue rapprochée ça se mérite et ça en vaut la peine...


Les éléphants de mer restent pour la plupart de l'année dans les eaux profondes
pour l'alimentation, et les périodes passées à la côte - sans nourriture - sont
pour changer la fourrure et se reproduire. Les mâles adultes arrivent aux
colonies de reproduction en Août, et les femelles en Septembre. Les mâles
luttent pour devenir le mâle dominant ou alpha du harem, et les combats
impliquent un contact physique. Il est fréquent de voir sur le cou des mâles
adultes des cicatrices causées par les dents des autres mâles au cours de ces
combats.





ninfas

voici le lien pour voir les photos du même sujet

https://photos.app.goo.gl/YZU8ynziNiQ86Ueh1




La route3

puis la piste de ripio 30 et nous voilà à Camarones, charmant petit village du bout du monde avec un port, des maisons anciennes en bois, un merveilleux magasin où l'on vend de tout, un endroit où on se sent bien le temps de quelques balades.


Nous rejoignons  Cabo Dos Bahias et sa colonie
de manchots de Magelan, des passerelles métalliques bien aménagées nous
permettent de les observer de très près sans les déranger.

Les oiseaux arrivent tous les ans
à  cet endroit pour y faire leur nid, s'accoupler, avoir leurs petits et muer leurs plumes, puis ensuite entreprendre le voyage de retour vers le nord-est de l´Amérique du Sud, et revenir de façon cyclique
l'année suivante.











camarones

voici le lien pour voir les photos du même sujet

https://photos.app.goo.gl/YnrzMRJPHAHu3ikD3




C'est la piste 1 que nous empruntons pour descendre vers Comodoro Rivadavia, piste caillouteuse qui laisse apparaitre des flamants roses, très roses ..., des nandous, un tatou, des moutons, des guanacos tout cela est très agréable mais quand les pluies sont passées en laissant derrière elles, de grosses ornières, des pistes rétrécies suite à l'effondrement des côtés, tout devient moins drôle, mais mon chauffeur a géré tout cela avec sa maestria habituelle, te quiero mi Marido !Pour moi ce fut une séquence sportive  puisque je suis allée ouvrir et refermer la dizaine de barrières qui empêchent les animaux de passer d'une estancia à une autre.





RN1

voici le lien pour voir les photos du même sujet

https://photos.app.goo.gl/r2pHPCOLJtW1SWVq1





Argentine du 30 septembre au 3 octobre

Plus loin c'est à la Caleta Olivia que nous passerons  la nuit près d'une
colonie de lions de mer, leurs cris et leurs grognements accompagneront notre
sommeil. Nous les approchons à 4 ou 5 mètres et une fois rentrés dans le camion
nous continuons à les voir par la fenêtre. On ne peut pas espérer mieux.







Les mâles sont de couleur brun-sombre à la
différence des femelles. Ils possèdent une crinière et atteignent une taille de
2,5 mètres et un poids de 350 kilogrammes. Les
petits naissent fin décembre à fin janvier. Ils sont noirs et bêlent comme des
agneaux. À la naissance, leur poids se situe autour de 13 kilos


voici le lien pour voir les photos du même sujet

https://photos.app.goo.gl/vG56ii4VuyYZM8w92


 


C'est sous la pluie que nous entrons à PuertoDeseado,

nous suivons la ria du même nom, l'eau est d'un vert étonnant,
les rochers sont roses tout cela est du plus bel effet. Plus loin sur la piste
à Canadon del Indio, près d'une falaise nous admirons des cormorans de Gaimard
aux pattes rouges et aux yeux maquillés, nous restons un long moment malgré le
vent qui souffle en rafales. Le lendemain les éléments se sont calmés, le
soleil brille, le vent est modéré, nous passons des heures à guetter les allées
et venues des mâles qui apportent les algues à leurs dulcinées pour qu'elles
arrangent le nid en prévision de l'arrivée des petits, (j 'ai vu des nids avec
trois œufs)  nous assistons à des scènes
très touchantes entre le mâle et la femelle, scènes de remerciements ou
simplement scènes d'amour ...





voici le lien pour voir les photos du même sujet

 https://photos.app.goo.gl/58mMh7xDIEPNMbZU2



Retour vers la ville non sans quelques arrêts photos, des bateaux échoués qui finissent de rouiller, des fleurs qui descendent vers la mer, des petites iles qui abritent une multitude d'oiseaux et de pingouins.







voici le lien pour voir les photos du même sujet

https://photos.app.goo.gl/gMhbfBGUAFeVNOvt1


 

Argentine Du 4 octobre au 12 octobre 2017


Intéressons-nous maintenant à la
géologie, la piste 49 nous emmène à 50 kilomètres de la route 3 vers la forêt
pétrifiée.



Vestige exceptionnel des temps géologiques, la forêt
pétrifiée située à 150 km à l'ouest de Puerto Deseado. Il y a 150
millions d'années, au Jurassique, le climat de la région était beaucoup plus
clément, humide et chaud, avec des forêts de pins gigantesques. Au début du
Crétacé, les éruptions volcaniques et la formation des Andes ont
enseveli une partie de la Patagonie sous des tonnes de cendres et de lave.
Certaines forêts se sont pétrifiées, fossilisées. L'érosion du terrain, la
pluie et le vent dans une région devenue aride ont fini par les mettre à jour.
La végétation a repoussé au milieu de ces arbres fossiles et la faune est abondante:

guanacos, nandous, pumas, aigles, faucons, etc.


Un sentier de 2 km permet de se promener dans ce paysage fossile et de voir des
araucarias âgés de 150 millions d'années qui atteignent 35 mètres de long et 3
de diamètre. Il s'agit de la seule forêt pétrifiée où les arbres fossiles sont
originaux, ils n'ont pas été charriés par les rivières ou les glaciers.




voici le lien pour voir les photos du même sujet

 https://photos.app.goo.gl/XM2OrdlnV4n291WC2



Puerto San Julian, considéré comme le berceau de l'histoire Patagonne, c'est ici que
Magellan a abordé pour la première fois en 1520, c'est donc par la VICTORIA,
réplique du bateau de Magellan que nous allons commencer notre journée ensuite
nous flânerons sur le chemins côtier, vue splendide depuis les falaises, encore
des lions de mer qui prennent le soleil sur des rochers, et encore des
cormorans de Gaimard ...superbe. La nature est généreuse comme dirait notre jardinière préfèrée...




Magellan
quitte Séville en août 1519 à la tête de cinq navires et de 234 hommes : Trinidad,
San Antonio, Conception, Victoria, Santiago. Le 20 septembre 1519, à
l'aube, au son des coups de canons, la flotte commence son expédition. Dans ce
voyage, Magellan a pour rêve de trouver ce passage vers l'ouest qui le mènerait
vers l'Asie. En cela, il veut accomplir ce que n'a pas réussi à faire
Christophe Colomb. En 1520, Magella décide de passer l'hiver dans un endroit
qu'il a appelé Puerto San Julian, en Patagonie. (Duguesclin)





voici le lien pour voir les photos du même sujet

 https://photos.app.goo.gl/mlIctZ1wq2hoEQgH3



Nous arrivons à RIO GALLAGOS ,
arrêt au garage IVECO pour prendre rendez-vous pour la vidange de Monsieur
Camion, comme nous sommes samedi, ce sera pour lundi 10 h, nous nous arrêtons 2
ou 3 kilomètres plus loin à la station YPF, nous resterons là jusqu'à lundi
matin, comme nous avons un bon internet nous en profitons pour travailler un
peu sur MORA MORA. Nous faisons quand même quelques poses pour aller visiter la
ville, se balader au bord de la mer malgré le vent, s'arrêter près des
pêcheurs, se payer un petit resto le soir, faire connaissance avec des routiers
et constater qu'ils n'ont pas la vie facile... quelques heures chez Iveco une
vidange, une remise à zéro et nous voilà repartis.


Passage de le frontière Argentine-Chili
à Monte Aymond, aucun problème si ce n'est que les chiliens nous ont pris les
quelques fruits et légumes qu'ils nous restaient mais ça on le savait on a
tenté le coup et on a perdu, pas de problème. J'ai cuit des saucisses qui
étaient dans le freezer et 4 œufs car en fait le Chili ne tolère l'entrée
d'aucune marchandise crue sur son territoire.


Une soixantaine de kilomètres et nous
embarquons sur un ferry pour la traversée du Détroit de Magellan (environ 20
minutes), nous passerons cette soirée chilienne dans le village de Cerro
Sombrero qui vit essentiellement du pétrole, un habitant nous a indiqué
gentiment les 3 points à connaitre qui datent de 1945 : l'église, le
cinéma et le centre sportif avec ses statues en pneus assez réussies.



voici le lien pour voir les photos du même sujet

https://photos.app.goo.gl/PZfhc7aury8Xt02u2

https://photos.app.goo.gl/hun9UuoLKELp5DDm1



Après TOLHUIN nous bifurquons à gauche
sur la piste RP21, et là, merveille, les arbres dont les branches sont
recouvertes de lichens qui pendent, offrant des images dignes d'un film
d'horreur, imaginons des bras prêts à saisir celui qui se permettrait d'entrer
dans leur espace pourtant semé d'obstacles puisque le sol est jonché de débris,
de branches, de troncs, même les bords de la piste auraient leur rôle à jouer
puisque boueux mais en fait complétement spongieux capables d'engloutir celui
qui s'y arrêterait mais ... revenons à la réalité ce fut une magnifique promenade
qui nous a conduit jusqu'à l'épave de la DESDEMONA qui s'est échouée là en
1985.



Soirée relax au bord du lac Fagnano, quioffre quelques 117 kilomètres de plages                                                    mais qui sont pour la plupart inaccessibles par la route.


voici le lien pour voir les photos du même sujet

https://photos.app.goo.gl/SS6qZZosEhMHZ1uH3






Du 13 octobre au 17 octobre 2017


USHUAIA nous voilà !!!!

ça fait longtemps que ce nom trotte dans nos têtes, on y est arrivé et avec le soleil,
on se gare près du port, un arrêt à l'office du tourisme, très bon accueil,
documentation en français, très bonne connexion INTERNET, c'est parfait. Nous
filons vers le Parc National Tierra Del Fuego par la route 3 qui nous emmène à
la FIN DEL MUNDO. Très belle balade à pied sur le chemin côtier qui longe le
canal, nuit seuls au monde dans le Parc, le lendemain matin surprise, tout est
blanc...on nous avait bien dit que le temps était changeant ici !!! ce matin
c'est l'hiver, les arbres blancs, la piste enneigée, magnifique.







ushuaia

voici le lien pour voir les photos du même sujet

https://photos.app.goo.gl/RModtsVx1FI7wP4O2




Nous revenons vers la ville puisque nous
avons prévu une sortie en bateau sur le canal de Beagle mais en raison des
conditions climatiques tout est annulé et remis au lendemain, aujourd'hui notre
programme sera donc : visite au Glacier Martial et musée Présidio qui
retrace l'épopée des découvreurs de l'Antarctique.





Le lendemain, peu de vent, soleil, mer
calme, notre petite croisière sur le bateau Tres Marias nous emmène faire le
tour du phare avec des haltes près des lions de mer, des cormorans  puis nous débarquons

pour une visite guidée de45 minutes sur l'île H, qui nous permet d'apprécier une végétation

très variée,
des coussins de mousse parsemés de boules rouges, des fleurs, des arbres ... et
encore une autre sorte de cormorans en train de préparer leurs nids, belle
sortie.




tres maria

voici le lien pour voir les photos du même sujet

https://photos.app.goo.gl/I4qRo516knxPUDYH3 




Nuit calme mais pluvieuse au Parc National, dès le matin c'est sous une averse que nous chaussons nos bottes

en caoutchouc pour affronter les chemins boueux et découvrir la faune locale.




PN tierra del fuego

voici le lien pour voir les photos du même sujet

https://photos.app.goo.gl/BI4HmfBjRjNtfz082






Après la pluie le beau temps, nous avons
la chance de flâner à Ushuaia sous le soleil, c'est très agréable d'autant plus
que la saison touristique n'a pas encore vraiment commencée.







lichens et mousses






lichens et mousses


voici le lien pour voir les photos du même sujet

https://photos.app.goo.gl/IWvp911NRYyIEQem2




Nous faisons un petit détour pour découvrir l'Estancia Harberton à 85 km d'Ushuaia, fondée en 1886, première estancia de la Terre de Feu qui appartient toujours à la même lignée. Visite guidée qui nous permet d'entrer dans les bâtiments où se pratiquaient la tonte des moutons, le traitement de la laine, le travail du bois, de voir les outils utilisés à l'époque, de faire travailler notre imaginaire pour nous plonger dans un autre temps, l'estancia vit maintenant plus du tourisme que de l'élevage des ovins.





harberton 

 voici le lien pour voir les photos du même sujet

https://photos.app.goo.gl/ttiyPA0cUnG4WQ363






Du 29 octobre 2017 au 4 novembre


Nous quittons une nouvelle fois le Chili
pour l'Argentine, nous roulons sur la mythique Route 40 sous la pluie en
direction de EL CALAFATE, les champs sont inondés, les petites rivières ont un
débit impressionnant, on prend à gauche vers la piste 7, des pierres et
toujours de la pluie mais dès qu'on dépasse 400 mètres d'altitude elle se
transforme en neige, le sol est glissant, tout ça pendant environ 65 km, donc
c'est avec bonheur que nous retrouvons la route qui nous emmène au bord du
lago Argentino où nous passerons la nuit. Le lendemain on se met en quête d'un
lavage auto, le camion doit impérativement prendre une sérieuse douche, car en
dessous il y a encore de la neige garnie de cailloux...





Vamos au glacier PERITO MORENO, pour
nous rapprocher du Parc National de Los Glaciares et profiter des lumières du
matin, nous avons dormi dans la nature avec les vaches et surtout la vue sur
les montagnes enneigées à 33 km de l'entrée du parc, une fois le camion garé,
nous descendons par un circuit de passerelles métalliques et de miradors qui,
sur un parcours de 4 km, nous permettent de voir le glacier haut de 70 mètres sous
différents angles, l'après-midi la lumière sera meilleure, elle fera apparaitre
toute une palette de bleu dans la glace, nous ne nous lassons pas d'écouter les
craquements et les grondements puissants du glacier, comme des coups de
tonnerre, qui nous mettent en alerte et nous font faire des pronostics sur quel
bloc de glace tombera juste devant nous dans une gerbe d'eau, nous avons été
comblé car c'est arrivé plusieurs fois au cours la journée mais pas toujours
celui qu'on avait désigné... retour au camion vers 18 h, fatigués mais ravis.






voici le lien pour voir les photos du même sujet

perito moreno

https://photos.app.goo.gl/xNlV9WfUQPF6Oykg1




Arrêt près de l'estancia Santa Margarita
avec vue sur le Fitz Roy malgré que nous en soyons à 42 km. Nous sommes
acceptés sans problème parmi les gauchos et leurs chevaux.




voici le lien pour voir les photos du même sujet

santa margarita

https://photos.app.goo.gl/WFKzn5PhasL3IC5x2




Le FITZ ROY, au pied du petit village de
EL CHALTEN qui est également le nom d'origine de ce pic mais que les
explorateurs Perito Moreno et Carlos Moyano renommèrent en hommage au capitaine
Fitz Roy qui aux côtés de Darwin remonta en 1834 le rio Santa Cruz à bord du
navire BEAGLE, à noter pour nous Français, qu'à côté du Fitz Roy se dresse le
pic Saint Exupéry... c'est sous le soleil que nous profiterons de ces paysages
magnifiques, des promenades qui nous emmènent un peu plus haut pour découvrir
des lacs au milieu de pics enneigés, une végétation en plein renouveau puisque
c'est le printemps, le vol des condors au-dessus de nos têtes, c'est magique
malheureusement pas pour les photos car ils sont vraiment trop hauts.
Redescendons sur terre pour prendre la piste qui nous mène sur 37 km, dans un
spectacle permanent, jusqu'au Lago Del Desierto à travers des paysages
somptueux, des rivières transparentes, des cascades...




voici le lien pour voir les photos du même sujet

fitz roy

https://photos.app.goo.gl/uJeIkw6nABatvqh13





Autre sensation, c'est en catamaran que nous allons au pied du glacier VIEDMA, qui de ces 40 mètres de haut libère d'énormes icebergs aux formes et aux couleurs extraordinaires.



 


voici le lien pour voir les photos du même sujet

https://photos.app.goo.gl/C7qLEQTfXrBdhdiH3




Nous avons passé de bons moments à El Chalten,

il n'y a pas de gasoil ici donc nous partons vers Tres Lagos à 120 km
pour trouver une station avec du gasoil, une station comme on les imagine en
plein Far West tenue par un couple très sympa, avec des enfants qui jouent
devant.


Plus loin, on prend la piste 41 qui va
nous conduire à la douane Argentine-Chili au Paso Roballos mais une crevaison
va ralentir notre avancée, 2 h pour changer la roue (enlever la jante du pneu
crevé et la mettre dans le nouveau pneu et regonfler), on s'est amélioré à la
précédente crevaison nous avions mis 2 h 30... Piste pas terrible mais paysage
magnifique aussi bien du côté argentin que du côté chilien.







Du 30 novembre au 13 décembre 2017


Ce matin encore une douane à
franchir  pour quitter le Chili par le
Paso Cardenal Samoré et nous retrouver en Argentine dans le Parc NAHUEL HUAPI,
le sol est recouvert de cendres suite à l'éruption du volcan OSORNO en 2015, en
effet ce dernier faisant fi des frontières est allé envahir le voisin argentin,
route merveilleuse bordée du jaune des genêts qui tapissent les routes
entre sommets enneigés et lacs aux eaux transparentes, on adore.





pour voir les photos sur le même theme c'est ci dessous 

https://photos.app.goo.gl/qC65YI6ikcHOB6RY2



 Arrivée en fin d'après-midi à Bariloche,
petite ville très animée, qui nous fait nous demander si nous sommes en Suisse
ou en Autriche, montagnes, forêts de sapins, chalets de bois, fondue et
chocolat... pour la deuxième fois depuis le début de notre voyage, nous nous
posons dans un camping, nous trouverons demain un bel endroit près d'une
rivière qui saute entre les cailloux dans la montagne à l'écart de l'animation
touristique. Evidemment nous irons flâner dans la ville, boire un excellent
chocolat, manger un gâteau et acheter du chocolat qui sera apprécié dans les
jours prochains. Inutile d'ajouter que mon estomac n'a pas bien accepté ce trop
de chocolat....peut-être serai-je plus raisonnable une autre fois ?????


Ce soir nous dormirons dans le Parc
NAHUEL HUAPI, soirée tranquille à observer le lac qui nous sépare du mont
TRONADOR qui culmine à 3554 mètres, les hirondelles qui font un ballet
au-dessus de nos têtes, les chevaux et les vaches qui traversent le pont à côté
de nous, à rire du numéro que nous fait un oiseau en venant picorer les graines
qui se sont accumulées sur les essuie-glaces au hasard de la route.




 pour voir les photos sur le même theme c'est ci dessous

https://photos.app.goo.gl/xAocTszsd55f7DRq1


 


Nous roulons entre lupins qui se déclinent dans une palette de couleurs qui se mélangent

avec les différents jaune des genêts, les sapins, les lacs aux eaux transparentes,

les  sommets enneigés... voyage comme à travers des cartes postales
vers El Bolson, là où dans les années 1970 se sont installés
les premiers hippies, il règne ici une atmosphère bon-enfant, une Féria où sont
vendus des produits locaux, de la bière locale fabriquée à partir de houblon
cultivé sur place, de l'artisanat. Tout est prétexte pour nous faire rester
quelques heures de plus dans cette ville qui a été déclarée « zone non
nucléaire » et «  municipalité écologique ».




Direction le Parc National LOS ALERCES, dont
le but est de protéger l'une des plus grandes forêts d'alerces encore
existantes, sorte de séquoia qui pousse dans les forêts tempérées de Patagonie,
il ne grandit que de 1 centimètre tous les 20 ans, les plus grands d'entre eux
atteignent 4 mètres de diamètre et plus de 60 mètres de haut.




 pour voir les photos sur le même theme c'est ci dessous

https://photos.app.goo.gl/b9pxpCyBesY5kuGb2





Notre route continue à travers les
collines et les montagnes colorées, près d'Esquel nous avons la surprise
d'apercevoir la fumée de la « Trochita » (un train à vapeur qui a été
réhabilité), vite on prend la route pour le retrouver à l'endroit où il
traverse la route puis encore un peu plus loin pour le voir cheminer dans la
campagne.



 pour voir les photos sur le même theme c'est ci dessous

https://photos.app.goo.gl/vms5MRjEZHhMT6iH2




Allez hop, on reprend la piste pour
passer 2 jours sur la route des Sept Lacs, piste de ripio pas très agréable,
très poussiéreuse mais magnifique décor, de virage en virage on peut voir le

résultat de siècles d'érosion, une dentelle de pierre



.





Autre jour, autre condition
météorologique, nous partons quand même pour une balade de 2 heures qui nous
conduit jusqu'au pied du volcan Lanin, temps couvert, vent et même pluie et brume
qui nous empêchent de voir le paysage, quelques orchidées attirent nos regards
pour nous récompenser de nos efforts.




 

pour voir les photos sur le même theme c'est ci dessous

https://photos.app.goo.gl/yZpZs0GHlJtkueLA2




Du 14 décembre à fin décembre 2017


Passage de la frontière Argentine-Chili
par le Paso MAMUIL MALAL sous la pluie, rien d'autre à faire aujourd'hui que
d'aller se relaxer aux Thermes Quimey-Co.


Nous sommes dans la région de PUCON,
dominée par le volcan Villarrica, pas moins de 2800 volcans dans la région dont
60 en activité rien qu'au Chili, un phénomène de subduction, la plaque
océanique de Nazca glisse gentiment sous la plaque continentale sud-américaine,
engendrant la formation d'une chambre volcanique immense, dont les volcans de
la région ne sont, en somme, que les soupapes. (explication prise dans le Guide
du Routard).


Nouvel objectif du jour, rouler jusqu'à
la ville de TEMUCO et trouver le Garage IVECO, depuis quelques jours notre Fier
Destrier n'est plus si fier,  quelques
vibrations dans la direction, on ne peut décemment le laisser comme
ça !!!!!, nous sommes vendredi après-midi au garage iveco, diagnostic :
du jeu dans une rotule de direction, rendez-vous est pris pour lundi 9 heures,
il nous faut donc occuper notre week-end à TEMUCO. Samedi sous la pluie, donc musées
nous voilà... mais aussi l'immense Mall Portal Temuco, temple de la consommation.
Dimanche sous le soleil, c'est plus rigolo pour arpenter le marché où nous
faisons le plein de fruits et légumes, les rues sont pleines de monde, tous les
magasins sont fermés : c'est jour du 2ème tour des élections
présidentielles. Ce soir il faudra trouver un endroit à l'écart car la nuit
s'annonce bruyante.





EPILOGUE


Dans quelques jours nous allons quitter
la chaleur chilienne pour retrouver la chaleur de nos proches. Nous avons aimé
ces 4 mois passés en Argentine et au Chili, la descente vers le Sud du côté
argentin jusqu'à USHUAIA avec tous ces arrêts pour observer la richesse de la
faune locale et puis la remontée du côté chilien où là vraiment, c'est la nature
qui nous a émerveillée, nous n'oublions pas non plus les rencontres avec, les
Chiliens et les Argentins, des gens très sympathiques, toujours très curieux de
notre voyage, souvent nous donnant leur numéro de téléphone au cas où nous
aurions un problème. De belles rencontres aussi avec d'autres voyageurs au long
cours avec qui nous restons en contact mais peu en fait,
car nous avons fait le choix de voyager hors des périodes de grande affluence.


Merci à tous ceux et toutes celles qui
nous suivent et rendez-vous en Mars 2018 pour d'autres découvertes.




 


A bientôt..