Aujourd’hui c’est mon anniversaire, nous sommes tout près de SUN CITY, c’est donc l’occasion de passer la journée dans un autre monde. SUN CITY, un délire de milliardaire ouvert en 1992, des hôtels de luxe, un immense casino tout est dans la démesure. Nous arrivons le matin, peu de monde, on peut se balader tranquille. Nous voulons visiter le Palace de Lost City, notre guide de voyage nous indique qu’il faut s’inscrire à une des visites guidées, mais au centre des visiteurs, autre son de cloche : pas de visites guidées, l’hôtel n’est accessible qu’aux résidents. Il faut trouver une solution, un bus est garé un peu plus loin, discussion avec le chauffeur, nous lui expliquons que nous voulons aller au Palace de Lost City, pas de problème, montez. Le bus nous dépose près de l’entrée principale, majestueuse, beaucoup d’agitation, un groupe qui part. Discrètement nous prenons un petit chemin sur la gauche qui mène dans une jungle exubérante, puis chemin faisant, nous débouchons dans l’hôtel, sans le vouloir nous voilà à l’intérieur de ce fameux palace qui nous était interdit, une fois qu’on est arrivé là, on peut circuler librement, on est blanc, tout est permis, et on en profite un maximum, les yeux grands ouverts sur les magnifiques sculptures animalières, la luxueuse salle à manger aux allures de cathédrale, les tapis, l’ensemble est riche, démesuré, kitch, extravagant. Nous aurions aimé déjeuner là mais malheureusement seuls le breakfast et le diner sont servis ici. Pas de problème nous déjeunerons  au Buffet dressé dans une pièce décorée de 6 défenses d’éléphants en bois précieux.  Pour digérer, nous faisons une balade dans la jungle entièrement reconstituée avec des chutes d’eaux, des arbres, quelques ruines de la cité perdue, bref de quoi se prendre pour Indiana Jones. Retour à la vie luxueuse, nous nous asseyons pour regarder le va et vient des entrées et des sorties en attendant le passage du bus qui va nous ramener à la réalité, un homme s’approche de nous et nous demande où nous voulons nous rendre, nous lui disons : au casino. Venez, nous dit-il, je vous emmène. On le suit jusqu’à une grosse Mercédès, ronce de noyer, cuir. Notre parcours de riches continue, on nous déposé au Casino où nous avons passé un moment à jouer, heureusement nos reflexes de gens normaux sont revenus automatiquement et nous avons été raisonnables. Une journée d’anniversaire magique et inoubliable.

https://picasaweb.google.com/111641867309192017609/SunCityPica?authuser=0&authkey=Gv1sRgCPy7tuDwoqqpxgE&feat=directlink

Encore quelques animaux dans le Parc du PILANESBERG, un petit passage au garage pour notre cher camion qui aujourd’hui a droit au changement des soufflets de cardans avant.

 

https://picasaweb.google.com/111641867309192017609/PilanesbergPica?authuser=0&authkey=Gv1sRgCKSN56aC-6qWHw&feat=directlink

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons aimé le nord et le centre du Drakensberg mais nous avons adoré le sud dans la région d’Himeville et d’Underberg, une région consacrée à l’élevage bovin, des immenses prairies, des retenues d’eau ici et là, des chevaux, des moutons et au fond des montagnes, une nature intacte impressionnante de beauté.

 

https://picasaweb.google.com/111641867309192017609/UnderbergSudDrakensbergPica?authuser=0&authkey=Gv1sRgCMrz4YqWx9mDiAE&feat=directlink

 

A nous la Sani-Pass qui va nous conduire au LESOTHO, 2heures pour  65 km de montée. La piste est très caillouteuse, parfois même carrément des marches à franchir, l’embrayage trinque, les derniers kilomètres montent plus raides, tout ce trajet traverse des paysages magnifiques. Au sommet, passage des frontières Afrique du Sud et Lesotho, une simple formalité.

 

photos de Bernadette pendant l'ascencion

https://picasaweb.google.com/111641867309192017609/SaniPassPica?authuser=0&authkey=Gv1sRgCI-n7aHrwL6M7wE&feat=directlink

 

Le Lesotho est, en Afrique du Sud, une enclave de la taille de la Belgique, pays montagneux qui offre des paysages d’une rare beauté, nous sommes au printemps et nous profitons de la nature qui se réveille, du vert tendre des saules pleureurs, des petits cerisiers en fleurs, des montagnes travaillées en terrasses pour être cultivées, des couleurs extraordinaires. Des villages de rondavels aux toits de chaume et les habitants souriants qui nous saluent. Les hommes portent la tenue traditionnelle : une couverture jetée sur les épaules et un bonnet conique, les femmes serrent la couverture autour de la taille façon jupe. Il faut savoir que 80% du territoire se situe à une altitude supérieure à 1800 mètres donc une certaine fraicheur le matin et le soir. Dans les campagnes nous croisons des hommes qui montent à cru de superbes chevaux, de nombreux écoliers en tenue  qui vont ou reviennent de l’école, toute une population qui marche le long des routes.

 

https://picasaweb.google.com/111641867309192017609/LesothoPica?authuser=0&authkey=Gv1sRgCJGH6pKH9P2gTQ&feat=directlink

 

Retour en Afrique du Sud après ces 3 jours où on a eu l’impression de vivre dans une autre époque. Recherche d’un garage car Claude pense qu’on a un boulon de cassé dans la fixation de la crémaillère  de direction, on nous indique un garage IVECO, magnifique, accueil un peu froid mais personnel très efficace, démontage de la crémaillère, une petite caméra est envoyée à l’emplacement du boulon et le diagnostic est : le boulon n’est pas cassé mais simplement  perdu. Après une heure passée sous le camion, le mécano nous annonce que tout est ok, c’est gratuit. Merci au garage IVECO de KROONSTAD.

 

 

 

 

 

 

Bye-bye l’océan indien, cap sud-ouest vers les montagnes du DRAKENSBERG, belle route qui traverse les champs de canne à sucre, il n’y a que ça à perte de vue, à différents stades de maturité qui nous offrent un camaïeu de vert du plus bel effet.

 Nous nous arrêtons près d’Howick, c’est là que le 5 mai 1962, Nelson Mandela vivra ces derniers moments d’homme libre avant d’être arrêté par la police, il passa 27 années dans les prisons sud africaines. Pour commémorer le 50ème anniversaire de cette arrestation fut créé en 2012 « le Capture Site », où se dresse une sculpture de fer noir, des lamelles perforées, de différentes formes, disposées, nous semble-t-il d’une manière aléatoire. On emprunte un chemin rectiligne, une  « longue marche » nous approche doucement de cet assemblage qui a première vue ne ressemble à rien. En descendant, nous apercevons des yeux, des cheveux et soudain à un endroit précis marqué par une plaque, apparait le visage de Mandela, parfaitement reconnaissable avec la nature comme toile de fond. Moment d’admiration pour l’homme qui a réalisé cette œuvre et moment d’émotion en pensant à la vie de Nelson Mandela. Un hommage d’une grande force.

https://picasaweb.google.com/111641867309192017609/CaptureSiteMandelaPica?authuser=0&authkey=Gv1sRgCOSpk6D5yPblIQ&feat=directlink

 

Les immenses montagnes du DRAKENSBERG où dominent des falaises abruptes, au détour de la route,  des paysages époustouflants. Nous ne sommes pas des marcheurs aguerris en montagne mais nous avons quand même fait quelques randonnées pour profiter du spectacle, des chutes, des oiseaux colorés, des lacs, des rivières, du panorama magnifique de l’ «amphithéâtre », des  feux dans les plaines qui créent une atmosphère surréaliste  et qui permettent aux  collines d’être verdoyantes. Dans la partie sud, on ne compte pas moins de 26 sommets qui dépassent les 3000 mètres, nous n’avions pas de drapeau à planter donc  nous avons renoncé à l’ascension …..

https://picasaweb.google.com/111641867309192017609/DrakensbergPica?authuser=0&authkey=Gv1sRgCNWfwMTKkPvYPg&feat=directlink

 

https://picasaweb.google.com/111641867309192017609/BaladeRandonneePica?authuser=0&authkey=Gv1sRgCPnCuYbjpojiPA&feat=directlink

 

 

 

 

Objectif  Blyde River canyon, belle route dans la montagne, un très grand canyon profond de 600 à 800 m nous offrent des vues superbes, des falaises recouvertes de lichen vert  ou jaune puis les « three rondavels », énormes rochers cylindriques qui font penser à des cases puis balade le long  des spectaculaires marmites creusées par le torrent : les « Bourke’s Luck Potholes ».

La descente vers le sud se poursuit  avec de nombreuses cascades, des points de vue magnifiques, des forêts de pins, puis d’eucalyptus qui nous entrainent  jusqu’à GRASKOP, charmante petite ville qui a fait du pancake sa spécialité, évidemment nous nous sommes sentis obligés de goûter, délicieux, du coup, juste une petite soupe pour le repas du soir !!!

https://picasaweb.google.com/111641867309192017609/BlydeRiverCanyonPica?authuser=0&authkey=Gv1sRgCJC2n7T7ndLhcw&feat=directlink

 

A Nelspruit, ville importante, il faut absolument  acheter  des pneus, au garage HI-Q, toujours la même réponse, ils n’ont pas cette dimension mais le personnel se met à l’œuvre pour en trouver. Beaucoup de temps passé au téléphone et finalement la bonne nouvelle, ils ont trouvé 2 pneus à Johannesburg mais ils ne les auront que mardi matin et ils sont chers (environ 1200 euros, oufti !!!). Nous n’avons pas le choix. Nous sommes vendredi, puisque nous sommes à 60 km du Parc Kruger, nous allons donc y passer 2 jours, autant passer le temps agréablement.

KRUGER, immense parc de 350 km de long sur 65 km de large, nous entrons par le sud, tout de suite beaucoup d’animaux, (impalas, hyènes, éléphants, phacochères, Kudus, guépards, buffles, gnous, girafes, zèbres, cobs à croissant, Nyalas, babouins, hippopotames, rhinocéros blancs et même des noirs et ces énormes oiseaux que sont les Bucorves) journée bien remplie, ce sera la même chose le lendemain, avec à peu près les mêmes animaux mais en plus, des buffles, 10 lionnes  un lion et 1 léopard. Ouah, le Big Five en 1 journée. 

https://picasaweb.google.com/111641867309192017609/KrugerParc2emePartPica?authuser=0&authkey=Gv1sRgCM70j_6r1_mPMA&feat=directlink

 

Mardi matin, nous allons directement au garage, les pneus sont arrivés. 2h sont passées, notre carte de crédit allégée mais notre camion est bien chaussé, bien équilibré. Claude avait remarqué du jeu près de la roue et ceci vient d’être confirmé par le garagiste qui nous donne l’adresse d’un spécialiste 4X4. Nous nous y rendons immédiatement,  un  monsieur très efficace, après démontage, le verdict  tombe, il faut changer un roulement, il part en ville pour acheter le roulement, va-t-il le trouver ? Le temps passe il ne revient pas, on se pose des questions…. mais oui il revient avec la pièce, merci à Monsieur Fred PEZZULU et à son équipe de mécanos. En voilà une belle journée passée dans les garages !!!!!

Quelques 120 kilomètres et nous posons nos pneus neufs sur la pelouse du FOREVER BADPLAAS RESORT, un magnifique camping  avec des sources d’eau chaude qui nous permettent de profiter de plusieurs piscines extérieures à 36° ainsi que de 2 piscines intérieures elles aussi à 36° + une troisième à 43°. Nous nous sommes offert une remise en forme avec des massages,  2 jours relax, ça ne peut pas faire de mal. Comme les bonnes choses ont une fin il faut reprendre la route qui nous conduit à 1800 mètres d’altitude dans les plantations de pins et d’eucalyptus pendant qu’on est là à s’extasier sur la bonne odeur, voilà notre fidèle coursier qui nous fait encore une petite crise en pleine montée, un bruit pas habituel, arrêt, son maître ouvre le capot : pot d échappement cassé à hauteur du collecteur, on s’arrête dans un camping dans la ville suivante à environ 40 kilomètres, la 1ère question au patron du camping, est ce qu’il sait où il y a un garage ? Il demande quel est le problème, pas de soucis son fils prépare des quads de compétition, il a un atelier dans le camping et va régler le problème, il y a des jours où on a de la chance.

https://picasaweb.google.com/111641867309192017609/ReparationDivers?authuser=0&authkey=Gv1sRgCPacuJiBzIvLMw&feat=directlink

 

Une mauvaise piste nous conduit jusqu’à SODWANA BAY, superbe baie qui s’ouvre sur l’océan indien, dommage le soleil n’est pas au rendez-vous. Claude a fait une plongée d’où il est revenu enchanté malgré le retour en zodiac qualifié de sportif,  des poissons multicolores, des raies, des murènes, des tortues énormes et j’en oublie. Pendant que nous nous promenons, des petits singes sont entrés dans le camion par la petite fenêtre arrière laissée entrouverte, ils nous ont volé le pain et les fruits qui étaient à leur portée, heureusement qu’ils n’ont pas compris comment ouvrir les placards et le frigo !!! La journée s’achève par l’observation des baleines, spectacle toujours réjouissant.

https://picasaweb.google.com/111641867309192017609/PlongeePica?authuser=0&authkey=Gv1sRgCM_Ildbyq7iORA&feat=directlink

https://picasaweb.google.com/111641867309192017609/StLuciaPica?authuser=0&authkey=Gv1sRgCOilv9v-5PeVGw&feat=directlink

 

 

 

 

 

Nous traversons rapidement le Zimbabwe, longue route goudronnée sans intérêt. Passage de la frontière Zimbabwéenne en une vingtaine de minutes, il faut courir d’un bureau à l’autre pour avoir  tous les cachets nécessaires pour que la barrière s’ouvre et nous voilà en Afrique du Sud, nous franchissons la dernière frontière de notre périple.

Nous retrouvons le plaisir du braaï (barbecue) avec l’excellente viande sud-africaine, les campings équipés de  sanitaires très propres, de douches avec eau chaude et  même de machines à laver, après 4 mois de lessive à la main, j’apprécie le confort moderne.

Premier petit couac sud africain dans la ville de Makhado, nous avons eu un accueil très chaleureux au bureau du tourisme mais par contre au camping municipal, ce fut moins agréable, nous allons jeter un œil au camping, ok ça parait bien pour une nuit,  le gardien nous dit qu’il faut aller payer à la municipalité,  c’est un peu plus loin en ville, nous nous y rendons pour nous entendre dire que le bureau ferme à 15 H, il est 15 H 30 donc personne pour encaisser notre paiement, on dit donc pas de problème on viendra payer demain matin, non il faut payer d’avance, une dame très désagréable nous demande si on comprend bien ce qu’elle dit : ça ferme à 15 H…. bien Madame, nous allons aller voir ailleurs, merci pour votre accueil !!!! Un peu plus loin nous avons trouvé un petit camping sympa et moins cher.

Direction le Parc KRUGER qui nous a émerveillé lors de notre première visite en 2006, nous passerons 3 jours à parcourir quelques 500 km dans le parc, un peu déçus les 2 premiers jours, il faut dire que nous avons vu tellement de choses formidables dans les autres parcs que nous attendons toujours le moment qui va nous faire vibrer. Le dernier jour sera plus intéressant, dès le matin nous surprenons 3 hyènes qui doivent sortir d’un festin car elles se laissent photographier sans problème. On prend ensuite une piste le long le la rivière, la rivière est à sec, au détour d’un virage Claude aperçoit quelque chose au loin,  en effet vérification faite avec les jumelles c’est une lionne, on essaie de se rapprocher de l’endroit, au mépris des consignes données à l’entrée, on quitte un peu la piste pour être plus près du bord. Yes !!! 3 lionnes qui se prélassent au soleil, beau spectacle. Ensuite c’est un troupeau d’éléphants qui est en train de manger dans la verdure, toute une famille avec un tout petit, on les regarde jusqu’à ce qu’ils disparaissent dans la végétation, les éléphants on ne s’en lasse jamais. Nous suivons toujours cette petite piste en regardant à droite, à gauche, quand soudain je dis à Claude de reculer, je crois que j’ai mon léopard, celui que je veux voir absolument et que j’ai cherché sans résultat dans chaque parc, oui il est là, il est à l’affut derrière un troupeau d’impalas, c’est à peine si il tourne la tête quand on arrête le moteur du camion pas très loin de lui, il continue sa surveillance, on a tout le temps de l’admirer, puis soudain, il bouge, il avance dans les herbes en rampant puis se relève et traverse la route devant nous, il marche parallèlement à la route, on le suit, il y un autre troupeau d’impalas, on le perd de vue mais on attend, on imagine même pouvoir assister à une attaque, mais non, il faut se résoudre à partir, mais on n’est pas près d’oublier ce magnifique félin, une sorte de gros chat avec les mêmes attitudes de chasse, un peu plus dangereux que Loula…

Temps un peu nuageux, en attendant que le soleil revienne on s’offre 3 jours de repos dans un superbe camping avec piscine à 30°.


 


 

 

https://picasaweb.google.com/111641867309192017609/KrugerParcPica?authuser=0&authkey=Gv1sRgCKaljsHcvoKsSQ&feat=directlink